Ajouter une conversation

(Taille recommandée 900x 245 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Editer la conversation

Actualites

(Taille recommandée 797 x 217 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Bien-être et psycho

Comment aborder le sport lorsqu’on a des brides cicatricelles ?

Publié le 24/08/2016 à 17:00 0 0

Actualites

Le sport est  un moyen de mieux connaître et apprécier son corps, ainsi que d’en prendre soin. Pour une personne brûlée, il est d’autant plus important d’en faire pour se réapproprier son corps après le traumatisme qu’il a subi.

Le sport et la cicatrice

Aujourd’hui, il est encore difficile de donner des conseils généraux quant à la reprise d’un sport, car cela dépendra de l’endroit où vous avez été brûlé, ainsi que votre cicatrisation. Aussi longtemps que la peau n’est pas totalement guérie, vos capacités physiques peuvent être quelque peu freinées. Les cicatrices comptent en moyenne deux ans pour se stabiliser et la reprise sportive est à étudier au cas par cas.

Les conditions de base demandent à ce que les fils aient été ôtés, que la cicatrice soit bien fermée, pour permettre à votre corps de transpirer. Il est par ailleurs conseillé d’essuyer régulièrement la cicatrice afin de ne pas la garder humide. Votre peau est encore fragile et risque de s’ouvrir aux endroits où la transpiration provoque une macération.

Il n’en reste pas moins vrai qu’il est important de rester en mouvement et de vivre de manière autonome autant que faire se peut.

Les bienfaits musculaires et psychologiques

Lorsque toutes les cicatrices sont stabilisées, il est conseillé de faire du sport, avec l’aval de votre chirurgien et votre physiothérapeute (kinésithérapeute). En règle générale, une reprise rapide du travail et des activités sportives accéléreront votre rétablissement mental et physique et contribueront à vous faire accepter vos cicatrices.

Cela permet de travailler sa silhouette, souvent modifiée avec les différentes opérations et ainsi de se réapproprier son corps et ses formes. Souvent, votre corps semble trop étroit et c’est à force d’étirements et de gain de masse musculaire que vous pourrez diminuer ces sensations désagréables.

Des idées de sport pour la reprise

Au début, évitez les sports violents et d’endurance physique, pour traiter votre corps avec douceur. Les sports entraînant des gestes répétitifs sont aussi à éviter car ils contractent la peau plutôt que de la détendre.

La marche à pied

La marche à pied est un sport doux, peu coûteux, que vous pouvez faire seul ou à plusieurs. Il vous permet donc de reprendre le sport dans  le cadre que vous voulez. Cette activité, assez simple à appliquer au quotidien, calme la dépression selon une étude menée par la revue Mental Health and Physical Activity. Reprenez progressivement vos activités et optez plutôt pour la marche à pied au début de votre convalescence.

Le Yoga

Le Yoga est un sport qui sollicite un ensemble de muscles en suivant une symétrie, dans le but d’étirer, de dynamiser le corps sur le plan énergétique. Votre handicap physique utilise beaucoup d’énergie, il est donc important de la régénérer. Pas d’inquiétude, même si vous ne parvenez pas à construire les postures entièrement, le travail énergétique du corps sous-jacent est néanmoins effectué. De plus, le yoga permet de travailler sa respiration et gérer les situations de stress.

Vélo

Que ce soit pour une balade ou comme moyen de transport, le vélo est un excellent sport pour la respiration et la circulation du sang. Cela vous permet de vous déplacer tout en restant dans votre bulle, de faire du bien à votre corps et aérer votre esprit.

La natation

La nage exerce les articulations et les muscles, et donc améliore la mobilité des bras et des jambes. Elle constitue une vraie étape dans la gestion des regards de l’autre. C’est peut-être lors des cures thermales que vous pourrez retrouver le plaisir de l’eau et vous habituer à être en maillot sans être agressé par les regards.

N’hésitez pas à nous dire les sports qui vous ont fait du bien, ou au contraire qui vous ont provoqué une gêne physique !

À lire aussi :

La sophrologie : efficace pour les brûlés

Quels principes actifs régénèrent la peau brûlée ?

La nutrition : quelle place dans le soin de la brûlure ?