Ajouter une conversation

(Taille recommandée 900x 245 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Editer la conversation

Actualites

(Taille recommandée 797 x 217 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Bien-être et psycho

Comment ne pas avoir peur du rejet ?

Publié le 3/08/2016 à 17:00 0 1

Actualites

Lorsqu’on porte des cicatrices, on perd un peu de confiance en soi. Cependant, rappelez vous que c’est la vision que vous avez de vous-même qui dicte la manière dont les gens vous perçoivent.  Sauf que voilà, pour les relations sentimentales, le fait que vous soyez brûlé peut freiner certaines de vos conquêtes. Gardez donc en tête que le rejet arrive à tout le monde et demeure une difficulté que nous pouvons rencontrer chaque fois que nous osons essayer. Ce qui importe vraiment c’est d’essayer, et la façon dont vous acceptez le rejet. La peur de ce dernier peut vous empêcher d’aller de l’avant et d’essayer de nouvelles choses. Heureusement, il existe plusieurs façons de faire face à ce phénomène afin de ne plus le craindre, mais d’en tirer profit.

Trois conseils pour apprendre à faire face au rejet

Garder votre calme…

Trop souvent lorsque nous sommes confronté au rejet, nous tombons sous l’emprise des émotions et sentiments au lieu de réfléchir sur la situation. Plus vous essayerez de comprendre l’autre, ses raisons et son point de vue, plus vous lui répondrez de manière rationnelle et appropriée. Cela peut vous permettre à la fois de ne pas briser le dialogue, mais aussi de mieux comprendre l’autre.

Tenez un journal

Écrire aide au développement personnel, car cela permet de mettre des mots sur des émotions. En écrivant sur vos doutes, vos peurs, vos pensées, vos idées… vous pourrez faire le tri, voir sur quoi focaliser votre énergie, et identifier vos pensées négatives (telles qu’une rupture, une lettre de refus de candidature…). Le fait même d’écrire les idées qui vagabondent et flottent dans votre esprit permet de mieux les comprendre. En écrivant sur les rejets que vous avez connu ou dont vous avez peur, vous pourrez mieux les dominer et les considérer de manière neutre.

Ayez à l’esprit que le rejet fait parti de la vie

Jacques Rouxel disait qu’en essayant continuellement on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chance que ça marche. Le rejet ne marque pas une fin en soi, mais plutôt un nouveau départ. Il faut le voir  comme une opportunité : lorsqu’une porte se ferme, une autre s’ouvre. C’est ainsi que tous les chemins humains se font, au gré des réussites, des échecs, des rencontres et des rejets.

Maintenir sa confiance en soi et sa dignité

Soutenez-vous de toutes vos forces

Lorsque notre estime de soi repose sur les autres, la peur du rejet est plus forte. Il est important d’être fier de vous et de savoir vous valorisez, non pas envers les autres mais face à vous-même. Faites une liste de vos points forts et des moments dont vous êtes fiers pour les renforcer et développer une confiance venant de vous et non du rapport aux autres.

Focalisez vous sur vos objectifs

Une fois vos points forts rappelés, réfléchissez à vos objectifs. Quels sont-ils ? Que devez-vous faire pour les mener à bien ? Le fait de réfléchir à vos buts et la manière de les atteindre vous donnera à nouveau un sentiment de contrôle. Cela vous rendra plus confiant par rapport à l’avenir et moins angoissé des possibles rejets que vous rencontrerez.

Donnez de votre personne

Aider des gens autour de vous peut aussi diminuer votre peur du rejet et développer la confiance que vous vous portez. En assistant et contribuant à des projets, vous ferez parti d’un groupe, et ferez une activité gratifiante qui donne un but à poursuivre. Par exemple, aider un ami, faire du volontariat… améliore certains aspects importants du bien-être personnel (la suffisance, la santé physique, l’estime de soi, le sens du contrôle sur sa vie…).

Pour conclure, pensez à vous ! Trouvez au quotidien des moments pour faire quelque chose qui vous rend heureux (la lecture, la cuisine, le jardinage, des jeux…). Vous serez plus positif, plus capable de faire face au rejet et plus attirant pour l’autre.

Et vous, quelles sont vos astuces pour gérer et éviter le rejet ?

À lire aussi :

Qu’est-ce qu’une socio-esthéticienne ?

La sophrologie : efficace pour les brûlés ?

Brûlé : comment gérer un rendez-vous professionnel ?