Ajouter une conversation

(Taille recommandée 900x 245 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Editer la conversation

Actualites

(Taille recommandée 797 x 217 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Parents et enfants

Enfant brûlé : comment gérer le retour à l'école ?

Publié le 20/04/2016 à 17:00 0 11

Actualites

Votre enfant brûlé va reprendre le chemin de l’école ? Découvrez nos conseils pour l’aider à dépasser son handicap et à réussir de manière confiante son retour à l’école.

Première étape : aidez votre enfant brûlé à s’accepter tel qu’il est

Un corps brûlé attire forcément le regard des autres. Celui des enfants peut d’ailleurs être très insistant puisqu’ils comprennent difficilement pourquoi leur copain n’est plus comme eux. Sans accompagnement, un enfant peut vite devenir cruel et entraîner ses camarades avec lui. L’effet de meute, vous connaissez ?

Difficile pour l’enfant brûlé, qui doit apprendre à vivre avec sa nouvelle image et conserver sa confiance en lui. Comment peut-il y parvenir quand la ou les parties de son corps qui ont été brûlées sont visibles par tous ? Heureusement, il n’y a pas de fatalité, et vous pouvez l’aider à accepter son nouveau corps !

À l’hôpital ou en centre de traitement des brûlés, place à la rééducation de votre enfant

Pendant son hospitalisation, votre enfant est entouré de chirurgiens, d’infirmiers, de kinésithérapeutes, mais aussi de psychologues. En effet, même si la blessure concentre à ce moment-là toutes les attentions, la prise en charge médicale englobe aussi la dimension psychologique car il est essentiel de l’aider à mettre des mots sur l’épisode traumatique de l’accident.

De retour à la maison, le temps du dialogue et de l’acceptation de la brûlure

Lorsque votre enfant sera de retour à la maison, continuez à le soutenir du mieux possible. Oui, votre quotidien familial va être chamboulé, oui, la vie sera peut-être un peu plus stressante pendant quelques temps, mais cela en vaut la peine ! Car un enfant brûlé bien soutenu psychologiquement affrontera plus facilement le regard des autres, et notamment de ses camarades d’école.

Quelques conseils pour accompagner au mieux votre enfant :

– Laissez-le s’exprimer : si votre enfant a envie de parler de ce qui lui est arrivé, ne l’en empêchez surtout pas ! Au contraire, écoutez-le et rassurez-le.

– Racontez-lui ce qui lui est arrivé : il a plus que jamais besoin de comprendre les circonstances de son accident. Pourquoi ? Comment ? Parlez-lui et expliquez-lui.

– Ne minimisez pas sa souffrance et sa peine, mais ne vous lamentez pas non plus sur son sort. Chassez ces pensées négatives qui contrarient le processus d’acceptation.

– Laissez-lui du temps : ne brusquez pas votre enfant. Il lui faut du temps pour trouver un nouveau rythme de vie et se projeter autrement qu’en enfant malade.

Voilà donc quelques conseils parmi tant d’autres. Mais en cas de difficulté, n’hésitez pas à solliciter les psychologues de l’hôpital.

Deuxième étape : un retour à l’école sous haute surveillance !

Grâce à votre soutien et à un éventuel accompagnement psychologique, votre enfant reprend peu à peu confiance en lui et apprivoise sa nouvelle image. Pour autant, le retour à l’école est une nouvelle étape à franchir. Et quelle étape !

Généralement, votre enfant réintégra son école d’origine. C’est déjà un bon point. Mais pour que tout se déroule dans les meilleures conditions, voici nos conseils :

– Entretenez-vous avec les enseignants : discutez avec son maître ou sa maîtresse ainsi qu’avec le directeur de l’école pour évoquer ensemble les épreuves qu’il vient de traverser et leur communiquer les gestes à faire et les éventuelles précautions à prendre.

– Organisez une rencontre avec ses camarades de classe avant son retour officiel : ils ont besoin de comprendre ce qui lui est arrivé, d’en parler et d’être rassurés. C’est une manière efficace de faire tomber les préjugés et les moqueries.

– Impliquez ses frères et sœurs, surtout s’ils fréquentent la même école : leur soutien et leur affection affichée seront des atouts indéniables pour que votre enfant retrouve pleinement confiance en lui à l’école.

En suivant ces conseils, votre enfant ne devrait pas avoir à souffrir de la méchanceté de ses camarades. Un retour à l’école sans précipitation et bien préparé est un premier pas vers une réintégration sociale réussie.

Vous êtes parent d’un enfant brûlé, racontez-nous son retour à l’école.

A lire aussi :

Etre brûlé : comment affronter le regard des autres ?

Quels accidents domestiques occasionnent des brûlures ?

Que m’apporte le conseil en image quand je suis brûlé ?