Ajouter une conversation

(Taille recommandée 900x 245 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Editer la conversation

(Taille recommandée 797 x 217 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

je ne supporte pas mon image

Publié le 21/04/2017 à 13:32

bonjour a tous, j’ai ete brulee sur 12% du corps notamment au niveau du menton, gorge et poitrine (tout le decollete) au 2me degre profond et quelques zones au 3me degre fin fevrier 2017

je passerais sur la fatigue, les douleurs et toutes les contraintes liees aux brulures. non, le probleme est que je ne les supporte pas, leur vue me degoute, la sensation du toucher de cette peau que je dois hydrater en permanence, l’odeur, son aspect luisant et suintant.

je ne me reconnais plus, ce nouveau corps me degoute, je ne peux plus porter de decollete, doit toujours tout proteger alors que j’avais l’habitude de porter des vetements non touchants au niveau notamment de la gorge. cela peut sembler superficiel, mais j’en arrive a avoir peur de voir mon compagnon finir par etre degoute et me quitter pour une femme plus “presentable”, j’ai des crises d’angoisse de plus en plus violentes, je dors de plus en plus mal. je ne me maquille plus, ne porte plus de colliers, a quoi bon ils seront de toute facon caches par les echarpes et les cols roules.

la moindre marque d’interet de mon compagnon vis a vis d’une autre femme me fait litteralement disjonctee alors que je n’ai JAMAIS ete jalouse. il essaie bien de me montrer que mes brulures l’indifferent mais au fil du temps qu’en sera t il ? et si je finissais par le degouter ?

j’essaie bien de me controler mais cela devient de plus en plus difficile, alors si vous avez des conseils pour essayer d’ameliorer tout cela, je suis preneuse car c’est avec mon attitude que je vais le perdre alors qu’en plus c’est lui qui m’a secouru lors de l’accident qui m’a valu ces brulures.

  1. TEF

    Bonjour Elliandra, bienvenue sur le forum. Il vous faut du temps pour vous accepter tel que vous êtes maintenant. Ce qui vous est arrivé est très récent. Je vous conseillerai tout d’abord de bénéficier d’un soutien psychologique. Etes vous en rééducation? Je suis moi même brûlé à 60 % au 3ème degré. Le travail avec un phtographe m’a beaucoup aidé en plus du travail avec un psychiatre. Votre schéma corporel est modifié, il vous faut du temps. La culpabilité est une émotion normale, je suis passé par là aussi. Donnez nous de vos nouvelles. Bon courage pour votre cheminement. Stéphane

    1. guillaume

      Bonjours à toi Eliandra, moi aussi je suis un grand brûle depuis de nombreuse années et mes brulures son surtout a mon visage et je ne peut pas cherché a les dissimuler sinon je devrais sortir avec cagoule et ça crins en ce moment :) …. sinon Stéphane ta bien tout résumer .
      Et pour ton mari tu est toujours sa femme je suis sur qu il te voit toujours aussi belle assez yeux , mes amis ils me disent tous qu’il ne voie plus mes brûlures comme ma familles . Mais tu viens déja de faire un grand pas en avant … tu en parle et il faut continuer dans se sens .Je te souhaite un grand courage pour l’avenir , mais dit toi bien que tu n ais pas seule .
      Guillaume

      1. Kiemye

        Bonjour Elliandra,
        Tout d’abord bienvenue sur le forum! Je comprends ce que tu peux ressentir, j’ai toujours eu peur de dire à mes copains que j’étais une grande brûlée (mes bras, mon dos et mon torse) parce que j’avais toujours peur qu’ils soient dégoutés et qu’ils partent pour une autre. Je me disais qu’il méritait mieux. Même si j’ai quelques coups de barre, j’essaye de montrer dans un premier temps quelques parties de mon corps, de mettre petit à petit des décolletés. Comme les autres ont dit, mes proches m’ont déjà dit qu’ils ne voyaient plus mes cicatrices, et notre existence ne se résume pas à ça ! Il faut du temps pour l’accepter, et je ne l’ai pas entièrement fait non plus, mais j’espère que ça va venir avec le temps.

        Je t’invite à regarder le instagram de Julie (http://www.instagram.com/douzefevrier), c’est une inspiration pour tous!

        1. Elliandra

          merci a vous de vos messages, cela fait du bien de ne pas se sentir seule. oui, je vais regulierement au centre des grands brules dont je depends car en effet, mes brulures sont tres recentes et du coup je suis tres suivie. je fais en effet de la reeducation pour eviter que la peau ne “durcisse” et car j’ai aussi une main de touchee et les toubibs surveillent que rien ne progresse au niveau des articulations. le chirurgien qui me suit me soutient que mes cicatrices sont tres “belles” et qu’il trouve qu’elles evoluent bien mais cela semble tellement bizarre car je les trouve horribles.
          mon compagnon n’a de cesse de me prouver son amour d’autant plus qu’il estime que le soir de l’accident j’ai fait preuve d’enormement de courage et a ses yeux je suis une lecon de vie. mes enfants aussi ne sont pas choques par mes cicatrices et n’hesitent pas a me le prouver au quotidien.
          je discute en effet avec un psy pour essayer de me reapproprier mon corps mais quand je suis seule, quand le matin je m’habille et que je dois systematiquement faire attention a la meteo afin de proteger ma peau au maximum, je dois reconnaitre que certains jours, je m’assois et je mets a pleurer. je n’ose plus me mettre nue devant mon conjoint.
          et pourtant je sais que je devrais etre plus raisonnable car beaucoup d’entre vous sont bien plus gravement touches que moi et je crains de me montrer superficielle.
          pourtant mon psy me dit que non, qu’en effet c’est un bouleversement physique et emotionnel tres violent entre la fatigue, la douleur (tant qu’on ne l’a pas vecu, on ignore ce qu’endurent physiquement les grands brules) et en effet l’impact sur le physique et qu’il me faudra du temps et beaucoup de “gentillesse” vis a vis de moi meme

          • Sophie BandS

            Bonjour Elliandra et bienvenue sur notre forum,

            Merci pour votre témoignage, votre accident est vraiment très récent vos cicatrices vont donc encore beaucoup évoluer, faites confiance à votre chirugien quand il vous dit qu’elles sont “belles” (je comprends que ça soit difficile à entendre et à croire) je ne sais pas s’ il vous en a parlé mais il pourra vous prescrire une cure thermale qui aura un effet bénéfique sur l’aspect de vos cicatrices et la souplesse de votre peau.
            Vous êtes entourée par votre compagnon et vos enfants, leur amour va vous permettre d’avancer et de reprendre confiance en vous, comme le disent Guillaume et Kiemye leur entourage ne voit plus leurs cicatrices, je suis moi-même mariée à un homme merveilleux (grand brûlé depuis son enfance) et je vous le confirme ! Vous dites ne plus vous maquiller, je vous encourage à le faire, mettez en valeur une partie de votre visage que vous aimez.
            Avez vous parcouru notre rubrique question/réponse? certains articles vous pourront peut- être vous aidez,
            N’hésitez pas à nous soumettre des idées d’articles, et à bientôt sur le forum

            Je vous souhaite une belle journée
            Sophie

          1. YANNICK

            Bienvenue sur le forum Elliandra. Ce n’est pas évident d’accepter son corps après la brûlure mais avec le temps on s’habitue et puis ton accident est récent, donc cela va encore évoluer dans le bon sens. Je te conseille de demander à ton médecin de te prescrire une cure thermale à la Roche Posay. Les grands brûles y suivent des cures et tu verras l’efficacité de celles-ci. Si tu souhaite plus de renseignements n’hésite pas à me contacter, j’y ai fait de nombreuses cures pour mes brûlures. Je te conseille également de rencontrer une socio esthéticienne qui va t’écoute, te conseiller pour le maquillage…. elles sont très performantes. Avant tout sache que tu seras toujours aussi belle aux yeux de ton compagnon. Faire appel aussi à un psychiatre pour passer ce moment compliqué peut être une solution.