Ajouter une conversation

(Taille recommandée 900x 245 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Editer la conversation

Actualites

(Taille recommandée 797 x 217 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Prévention

Quels matériels de sécurité incendie avoir à la maison ?

Publié le 10/02/2016 à 17:00 0 7

Actualites

Avant d’y être un jour confronté, on pense rarement aux ravages que peut provoquer un incendie. C’est parfois l’arrivée d’enfants au sein du foyer qui fait prendre conscience des dangers des flammes et des brûlures. Cependant, la prévention devrait être une préoccupation pour chacun de nous : 1 Français sur 3 sera concerné par un incendie au cours de sa vie. Autant s’y préparer : voici la liste du matériel indispensable à l’équipement antifeu et anti-brûlure de votre maison.

1. Le détecteur de fumée : une obligation légale

Depuis le 1er janvier 2016, la loi impose que tous les locaux à usage d’habitation soient équipés d’un détecteur de fumée, conforme à la norme CE NF EN14604. Pour les logements de plain-pied, un seul est obligatoire, mais il faut un détecteur de fumée par niveau pour les maisons à étages ou les duplex. Si vous êtes locataire, c’est une responsabilité qui incombe à votre propriétaire ; il faudra simplement vous assurer du bon fonctionnement de l’appareil (en remplaçant les piles et en le préservant de la poussière notamment).

Le détecteur de fumée doit être placé en hauteur, en évitant la cuisine ou la salle de bains pour ne pas que les vapeurs d’eau le déclenchent accidentellement. Il permet d’alerter les occupants de la maison lors d’un départ de feu par un signal sonore puissant. Il assure ainsi une double sécurité : celle d’être réveillé en cas d’alerte (70 % des incendies mortels se produisent la nuit) et celle d’éviter d’être asphyxié, sachant que 75 % des décès sont causés par l’inhalation des fumées toxiques dégagées par l’incendie, et non par les flammes.

2. La couverture anti-feu : pour vite maitriser les flammes

Repliée dans un sac ou une boîte compacte, la couverture anti-feu est une alliée importante si vous êtes confronté à un départ d’incendie. Elle permet d’éteindre le feu sur une personne enflammée (on doit alors envelopper la victime dans la couverture et la rouler à terre) et d’étouffer un départ de feu provenant de petits objets enflammés.

Pour des raisons de sécurité, la couverture anti-feu est à usage unique. Petite (1m sur 1m) et légère (en textile ignifugé ou en fibre de verre enduite de silicone), elle est facile à utiliser : il suffit de tirer sur les poignées dépassant de son conditionnement pour la déplier.

3. L’extincteur : pour maîtriser un incendie qui démarre

L’extincteur permet de neutraliser un feu naissant, en étouffant la flamme par privation d’oxygène.

Nous vous conseillons de choisir un extincteur mobile, à poudre, dit « universel » car adapté à l’extinction de différentes sortes de feu : matériaux solides, liquides (graisses, alcools) et gaz (comme le butane et le propane).

Attention, ce type d’extincteur ne doit pas être utilisé sur une personne qui s’enflamme, la poudre aggraverait les lésions dues aux brûlures.

Entreposez votre extincteur dans un endroit stratégique de la maison : entrée, cuisine ou garage. Une fois équipé, ne vous reposez pas sur vos lauriers ! Prenez le temps de lire la notice et de vous familiariser avec l’extincteur, afin d’être prêt à l’utiliser et réactif si vous devez vous retrouver dans le feu de l’action.

4. La prise anti-surtension : une protection contre les coups de foudre !

En France, 25 à 30 % des incendies sont d’origine électrique. La prise anti-surtension, ou para-surtension, prévient les accidents liés aux surtensions de courant, en déconnectant les appareils de la source d’alimentation en cas d’impact de foudre ou de surtension. Ces prises détectent plus rapidement la surtension qu’un disjoncteur et assurent ainsi une protection plus efficace contre le départ de feu.

Malgré les statistiques – montrant que ces appareils peuvent sauver des vies, malgré la facilité d’installation et d’utilisation de ce matériel, vous n’êtes pas encore prêt à équiper votre maison ? L’argument du prix devrait vous aider à sauter le pas. Le détecteur de fumée coûte entre 15 et 25 euros, la couverture antifeu entre 12 et 35 euros, l’extincteur à poudre ABC entre 25 et 50 euros et le premier prix de la prise anti-surtension est de 10 euros.

Dites-nous si vous avez ces équipements chez vous ?

A lire aussi :

Quels accidents domestiques occasionnent des brûlures ?

Où se former pour apprendre à ne pas se brûler ?

Comment secourir une personne qui prend feu ?

Puis-je soigner moi-même une brûlure ?