Ajouter une conversation

(Taille recommandée 900x 245 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Editer la conversation

Actualites

(Taille recommandée 797 x 217 pixels, sont autorisés les formats: jpg, gif, png, poids maximum: 16Mo)

Parents et enfants

Comment préparer le retour de l'enfant brûlé à la maison ?

Publié le 14/09/2016 à 17:00 0 1

Actualites

Le retour au foyer de votre enfant suite à son hospitalisation est une étape importante pour l’enfant et pour vous. Privilégiez les temps calmes, la discussion et la tendresse pour créer un cadre chaleureux et rassurant.

Ce à quoi il faut penser avant le retour de l’hôpital de l’enfant brûlé

(Re)découverte de son image…

Entre la fin de l’hospitalisation et le retour à la maison, l’enfant va être confronté à son image. Il se redécouvre après l’accident, avec un corps transformé qu’il faut se réapproprier. Vous serez là lorsqu’il se verra pour la première fois, et même si ça vous fend le cœur de le voir dans un mauvais état physique, il vous faudra être fort et le rassurer.

Besoin de vous…

Par ailleurs, il faut se préparer à ce que votre enfant soit plus en demande que d’habitude. L’enfant vient de vivre un traumatisme conséquent, douloureux, et risque d’être assez dépendant de vous. Le choc provoque souvent des cauchemars ou une certaine régression tel que le pipi au lit par exemple.  N’hésitez donc pas à demander de l’aide de la part de votre famille ou de vos proches, pour réussir à gérer ce retour et ne pas vous surmener. Cela vous permettra de ne pas lui transmettre votre stress, et d’être présent dans ce que vous faites.

Lieu de l’accident…

Si l’accident s’est déroulé chez vous, réfléchissez à l’impact que ça peut avoir sur l’enfant lorsqu’il retournera dans la pièce. N’hésitez pas à changer la décoration, en déplaçant les meubles, modifiant les tons de couleurs, afin de se réapproprier l’espace.

Ce qu’il faut faire pour que l’accident ne soit pas un tabou

Parler de la situation avant le retour de l’enfant brûlé.

Parler de l’accident et des étapes qui vont suivre doit se faire avant son retour mais aussi avec lui. Mieux vaut bien expliquer les conséquences de l’accident que de créer des non-dits.

Il y a un avant et un après, il faut donc intégrer les changements que l’accident va provoquer dans la famille, et communiquer avec ses frères et sœurs pour s’assurer qu’ils comprennent bien la situation.

Faire parler votre enfant…

Essayez de faire parler l’enfant brûlé, de manière simple, pour qu’il nomme ses émotions. Vous pouvez par exemple commencer des phrases simples comme «  tu es fâché parce que… » ou « tu as peur de… » et le laisser compléter. Il pourra mettre des mots sur ce qu’il vit, se sentir compris et écouté.

Le travail de mémoire est important. L’accident fait maintenant partie de l’histoire de vie de l’enfant et pour grandir, il aura besoin de savoir ce qu’il s’est passé. Avec douceur, faites le revenir sur ses souvenirs de l’accident, puis de l’hospitalisation. Il est important qu’il mette des mots sur ce qu’il s’est passé et que vous compreniez comment il a vécu les évènements.

Les retrouvailles, un moment de joie et de réconfort

L’hospitalisation est un moment dur de la vie, où l’on est arraché à son cocon, loin de sa zone de confort. Il faut dire à l’enfant qu’il a été courageux, et lui prévoir un retour chaleureux et tendre. N’hésitez pas à lui faire son repas préféré, lui mettre un film qu’il aime, passer du temps tous ensemble.

Avez-vous eu des conseils des professionnels de santé avant le retour de votre enfant brûlé ? Quelles sont les difficultés que vous avez eues suite au retour de votre enfant, que vous auriez pu éviter selon vous si on vous avait prévenu ?

À lire aussi :

Quelles sont les aides de la MDPH ?

Les principes actifs qui régénèrent la peau brûlée

Enfant brûlé : comment gérer le retour à l’école ?